INALAB 2018

VIDÉOS

Voici une sélection de 400 vidéos de l’Ina, organisée par époques. Vous pouvez les utiliser pour préparer votre pilote ou votre pitch vidéo du projet. Si vous vous êtes inscrit et que votre compte a été validé, vous pouvez vous connecter pour pouvoir télécharger les vidéos de votre choix. Si votre compte n’a pas encore été validé, vous pouvez déjà consulter les vidéos.

1900-1940

1900-1940

Le XXème siècle s’ouvre avec « la Belle Epoque », marquée par les progrès techniques et scientifiques, l’essor de la Petite Reine, du cinéma et de l’aviation. La Première Guerre mondiale va rapidemment briser cet optimisme. Après ce conflit sans précédent, les « années Folles » célèbrent la légèreté, la fête, la créativité. Mais bientôt, les conséquences du krach de 1929 se font sentir, la récession s’installe en Europe, propice à la montée du fascisme et du nacisme. De 1939 à 1945, la Guerre secoue à nouveau le monde. Dans les mois qui suivent la Libération et la découverte des camps de la mort, la communauté internationale se dote d’institutions comme l’ONU, et adopte la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

1950

1950

Les années 50 sont au coeur des « Trente Glorieuses ». La France se reconstruit, modernise son industrie et son agriculture. La productivité et le pouvoir d’achat augmentent. Après la pénurie de la guerre, c’est le temps du « confort moderne », la mode remet la féminité à l’honneur, et la conquête spatiale n’est plus une utopie. Une nouvelle génération musicale émerge en France : Piaf, Aznavour, Dalida, Brassens... L’Europe pose ses bases avec la création de la Communauté européenne du charbon et de l’acier. Mais la décennie est également marquée par des guerres : guerre de Corée, début de la guerre d’Algérie. Pour oublier, la jeunesse écoute du rock’n’roll ou fantasme sur Marilyn et James Dean.

1960

1960

Le pop art, BB, les Beatles, mai 68, le pyrex, la fin de la guerre d’Algérie, les premiers pas sur la lune, le nouveau franc, la démocratisation des loisirs, le boom de l’automobile, le phénomène yéyé…. les années 60 nous apparaissent aujourd’hui comme une décennie prodigieuse, pleine d’insouciance. C’est le temps des révolutions : sexuelle, morale, culturelle, artistique. On ne connaît pas le chômage, ou si peu. En même temps, les Français vivent encore souvent sans salle de bains, les études supérieures sont réservées à une élite, la parole est verrouillée par le pouvoir. Les sixties, c’est aussi le paroxysme de la Guerre froide, avec la construction du Mur de Berlin et la crise des missiles à Cuba.

1970

1970

Au début des années 70, la France est au point culminant de son dynamisme. Plein-emploi, industrie florissante, mode et design en liberté… Paris achève la construction du périph’, on chante la paix et l’amour en pattes d’eph, les femmes ont acquis de nouveaux droits et peuvent prendre la pilule. Mais bientôt, un premier choc pétrolier sonne la fin de l’insouciance. Dès 1974-75, le monde industrialisé assiste au début de la crise économique, avec ses corollaires : précarité, chômage, inflation. Avec l’arrivée au pouvoir de Margaret Thatcher au Royaume-Uni et de Khomeiny en Iran, les idées libérales ou islamistes font un retour en force. Et de nouvelles tensions apparaissent entre l’occident et le bloc de l’Est.

1980

1980

Emergence du CD, mise en place du marché unique en Europe, folie des radios libres, phénomène Madonna, élection de Mitterrand… dans les années 1980, tout semble encore possible. Couleurs fluo, vestes épaulées, bronzage assumé, la réussite s’affiche, les femmes s’affirment et deviennent des executive women. Et pourtant, ces années « chic et frime » voient aussi l’apparition du sida, la catastrophe de Tchernobyl, la famine en Ethiopie, l’assassinat de John Lennon et, déjà, un krach boursier et l’amplification du chômage. La décennie s’achève sur la chute des régimes communistes, au terme d’un processus entamé avec la perestroïka. Le monde a changé.

1990

1990

Entre grunge, Doc Martens et débuts du web, les années 90 rompent avec le bling bling des golden 80’s. Place au minimalisme, à une certaine gravité, d’autant que la décennie est marquée par les conflits : guerre en ex-Yougoslavie, en Tchétchénie, génocide rwandais. On sait désormais qu’il faut vivre avec le sida. Heureusement, restent Tim Burton, la Game Boy, la série Friends et les rave parties. Côté géopolitique, l’effondrement du bloc soviétique et l’ouverture de la Chine au commerce international redéfinissent un nouvel ordre mondial. Enfin, une nouvelle invention fait son apparition, qui va bouleverser nos modes de vies : le téléphone portable.

2000

2000

Du 11-Septembre au tsunami, du boom numérique à l’élection du premier président Noir des Etats-Unis, de l’essor de la télé-réalité à la crise économique mondiale, la décennie 2000 est contrastée. L’entrée dans le XXIème siècle est douloureuse, marquée par une guerre contre le terrorisme qui s’annonce ardue et durable. La crise de 2008 signe la fin de nombreuses industries. Avec la mort de Michael Jackson, le « king of pop », une page se tourne. En même temps s’impose l’idée qu’il devient indispensable de changer nos modes de vie.

2010

2010

Crise de la dette, aboutissant à des politiques d’austérité dans toute l’Europe ; printemps arabes, avec pour conséquence d’importants flux migratoires, progression des extrémismes en Europe, attaques terroristes : les années 2010 n’incitent pas au sourire. Parallèlement, nos modes de vie évoluent. Les crises sanitaires redonnent envie de consommer local, l’économie collaborative se développe, la lutte contre le gaspi alimentaire ou le réchauffement climatique deviennent des enjeux primordiaux. Et tandis que l’on annonce son mariage (éventuellement gay) sur Facebook, Google nous voit déjà en transhumains…

RETOUR