Chargement
Gestion des cookies

Images et témoignages

"Vivre avec l’étang, Images et témoignages" parcourt les multiples facettes de l’étang de Thau. L’histoire, l’environnement, la vie animale et végétale, les métiers, l’économie et la douceur de vivre.

Ce territoire habité depuis si longtemps par les hommes, témoigne d’une richesse exceptionnelle dans tous ces domaines, dont rend compte cette sélection d'archives audiovisuelles produites par la télévision publique.

Photo © Margot Deslous Paoli

Un site exceptionnel

Un site exceptionnel

L'étang de Thau offre à ses habitants un cadre insolite et préservé. Il a une superficie d'environ 7 500 hectares et une profondeur moyenne de cinq mètres, ce qui le distingue des autres étangs de la région. C’est une lagune séparée du golfe du Lion par un lido, reliant le mont Saint-Loup (Agde) au mont Saint-Clair (Sète).
Ses eaux sont salées, claires et profondes. Il héberge une faune marine très riche et une colonie d'hippocampes unique en France.
Aigrettes, avocettes, flamants roses, hérons viennent y nicher.

Photo © Jean-Paul Brizard

Les hommes et l'étang dans l'histoire

Les hommes et l'étang dans l'histoire

Dès la fin du 1er siècle avant J.-C, le littoral du bassin de Thau est exploité. Des villas gallo-romaines, agricoles et viticoles, s’implantent dans la région.
On y pratique la pêche et le ramassage de coquillages. Des salines sont attestées dès l’époque médiévale.
Le commerce est actif grâce à l’accès maritime mais aussi grâce aux voies de communication, la via Domitia d’abord, et, bien plus tard, le canal du Midi ...
L’ostréiculture ne se développera qu'au XXème siècle.

Photo © 1962 Ina

Pêche et conchyliculture

Pêche et conchyliculture

Le bassin de Thau constitue la plus grosse zone conchylicole de  Méditerranée. Sur les 7 500 ha de la lagune, 1 300 sont dédiés à la conchyliculture. Il fournit 90% de la production méditerranéenne française. Les tables ostréicoles font partie intégrante du paysage actuel. Cette activité a un poids économique essentiel pour le territoire.
La pêche professionnelle est pratiquée toute l’année :  poissons (loup, daurade, muge, anguille ...) et coquillages (palourdes, murex ...).

Photo © Jean-Paul Brizard

Une économie diversifiée

Une économie diversifiée

Le tourisme est un élément essentiel de l’activité économique du territoire.
La conchyliculture, la pêche et la viticulture rendent le territoire attractif et dynamique. 
Le thermalisme participe pleinement à cette économie. La station thermale de Balaruc-les-Bains accueille chaque année plus de 44 000 curistes.  
Le canal du Midi et celui du Rhône à Sète facilitent la navigation.

Photo © Jean-Paul Brizard

Un milieu à protéger
L’étang et ses ports
L’étang, lieu de vie

L’étang, lieu de vie

Le territoire de Thau a toujours accueilli des populations très diverses qui lui donnent aujourd’hui une forte identité.
Les festivités y sont nombreuses : festivals, fêtes traditionnelles comme la Saint-Pierre (fête des pêcheurs) ou les joutes, brasucades,  jeux divers tels que le capelet, les quilles ... La plaisance et les sports nautiques sont très pratiqués.
La vie y est simple et attachante.

Photo © François Goni

RETOUR